Aude Naveilhan5 minutes de lecture

Booking Genius (3ème partie): maintenant, oui, Booking.com aura le meilleur prix

Même s’il l’assure, Booking.com n’offre pas toujours le meilleur prix. Il suffit de faire une comparaison simple à vérifier

Nous avons fait un test simple sur différents hôtels, tout comme le ferait tout client en réalisant une recherche typique sur Internet. Cela ne prétend pas être une étude exhaustive. Il est évident que les résultats obtenus varient selon la destination, les heures de consultations, les pays d’où l’on consulte les tarifs (comme nous le verrons), etc:

Le test

  • Nous avons consulté le prix de 40 hôtels qui participent à Genius, les premiers que Booking.com propose (c’est à dire des hôtels a priori recommandés pour leurs tarifs compétitifs, entre autres critères)
  • Répartis également entre quatre destinations : Paris, Barcelone, Madrid et Palma de Majorque
  • Pour des séjours sur n’importe quelle date, par exemple du 1er au 6 juin
  • La chambre double la moins chère
  • Nous avons comparé le prix qu’offre Booking.com avec celui qu’indique Trivago pour chacun de ces hôtels et que chaque hôtel montre sur son site officiel

Qui a le meilleur prix ?

booking genius 3_parite

(Comme 1er aparté, il est à noter que seulement quelques valeureux hôteliers offrent le meilleur prix sur le site officiel de l’hôtel, mais ce n’est pas le thème de cet article)

Cette même étude a également été menée depuis l’Espagne et il est intéressant de voir la différence de résultats (en cliquant ici)…même si les conclusions sont les mêmes.

Le plus important est que Booking.com n’apparait comme offrant le meilleur prix que sur 28% des hôtels testés. Alors que le meilleur tarif se trouve sur une de ces OTA qui cassent les prix sans le consentement de l’hôtelier (qui, lui distribue ses tarifs sans suffisamment de contrôle), sans aucun contrat direct et que chez Mirai nous sommes un peu fatigués de dénoncer comme un des principaux fléaux du secteur.

Cette faute de compétitivité de prix de Booking.com rend son succès encore plus admirable. Comment se fait-il que les clients continuent à se jeter dans les bras de Booking.com quand il est si facile de trouver un meilleur prix ailleurs?

  • Peut-être que les clients ne comparent pas? Les études à ce sujet affirment que si, de nombreuses comparaisons sont effectuées avant chaque réservation et, avec la montée des comparateurs, même les utilisateurs les plus inexpérimentés savent qu’il est possible d’économiser si l’on cherche un peu ou si l’on jette un coup d’œil aux nombreux mails avec réductions que tout le monde reçoit.
  • Peut-être que le plus important est finalement de déclarer que l’on a le meilleur prix au lieu de l’avoir vraiment? Comment se fait-il que tout le monde déclare présenter le “tarif minimum garanti”, mais que dans le même temps, vous pouvez rencontrer autant de différences de tarifs. De plus, de par notre expérience, nous savons que peu de clients réclament un ajustement sur leur réservation s’ils trouvent un meilleur tarif.

MTGBooking

  • Peut-être que finalement en mettant en avance l’urgence à réserver, ils annulent toute envie de comparaison? 

Peut-être que cette précipitation explique le fait que Booking.com reçoive des réservations en masse… et que les utilisateurs annulent en masse ensuite lorsqu’ils découvrent un meilleur prix ailleurs? ¿ (le fort pourcentage d’annulation arrive à un niveau exagéré sur certains hôtels, jusqu’à 50 % ou plus, avec pour conséquence une gestion interne compliquée pour les hôtels)

bookinggenius3_urgente resa

  • Peut-être que les utilisateurs de Booking.com sont conscients qu’ils perdent un peu d’argent mais que cela leur importe peu? Peut-être que la différence de prix ne joue pas? Booking.com offre des contenus imbattables, un excellent service clients, une confiance très forte, une expérience utilisateurs testée et optimisée en permanence, que ce soit sur ordinateur ou sur mobile : de combien faudrait-il que soit la différence de prix pour qu’un client envisage l’autre alternative pour réserver?

Sa campagne publicitaire exorbitante qui vient d’être lancée le démontre. Il se centre sur l’expérience de l’hôtel et du voyage et ignore complètement le facteur prix.

Sur notre petit test de 40 hôtels, la différence moyenne entre Booking.com et le canal le moins cher s’est trouvé d’environ 5-7%. Quelle que soit cette différence si l’étude était exhaustive, les OTA pirates ne la décident pas au hasard. Ils vivent d’elle, au point de marquer le prix exact concurrent grâce à des techniques complexes de revenue management. Si la frontière à partir de laquelle Booking.com perd des clients est de 5-7% de remise; que se passerait-t-il s’il corrigeait son problème de prix? Il serait inutile de continuer à chercher. Booking.com verrait-il ainsi son pourcentage d’annulation réduit?

Parfait, moi, j’ai 10% de remise. Moi et plusieurs millions d’utilisateurs. Cela s’appelle Genius.

Qui propose le meilleur prix…si nous comparons également le prix Genius ?

Même test, mêmes hôtels, mêmes dates, mais cette fois ci je m’identifie sur Booking.com comme un utilisateur Genius et je compare les prix que l’on m’offre :

booking genius_3_parite genius

Le graphique parle de lui-même : maintenant oui, Booking Genius a majoritairement le meilleur prix.

Une fois encore, la même étude, sur les mêmes hôtels mais cette fois avec des prix consultés depuis l’Espagne, donne des résultats différents (à voir ici).

Avec Genius, Booking.com résout son problème de prix

Avec son modèle de paiement direct à l’hôtel, il ne peut unilatéralement réduire le prix, à la différence des distributeurs qui débitent eux le client final. Il dépend donc du fait que l’hôtelier lui fournisse les mêmes conditions qu’aux autres intermédiaires et que celui-ci contrôle et s’attaquent aux prix réduits non autorisés.  Parfois il dispose de prix en parité, parfois de prix supérieurs ou de prix inférieurs. Il est entre les mains de chaque hôtel, et bien que ses contrats incluent une clause de parité, dans la pratique règne le chaos.

Le fléau de la piraterie des prix est probablement la “matière” la plus échouée dans la distribution hôtelière en France.

Quand l’hôtel met de l’ordre dans ses prix, ce que nous avons remarqué chez Mirai est que la composition de ses canaux de vente se réorganise et le principal bénéficiaire en est Booking.com.

Si l’hôtel se dépiratise et se détour-opératise, la conséquence est qu’il se bookingnise, un processus long et pénible sur lequel peu d’hôtels avancent (et qui n’est pas le thème de notre article).

Donc voilà, avec Genius, Booking.com n’a plus besoin d’attendre que l’hôtel agisse et passe par ce processus anti-pirate. Avec les 10 % de remise il dépasse le peloton, se met en tête de la compétition et réussit sur la seule “matière” pour laquelle il était encore un peu faible : le prix. Test réussi : grâce à l’hôtel. Félicitation Booking!

Laisser un commentaire