Pablo Delgado4 minutes de lecture

trivago Express Booking, Book on Google et TripAdvisor Instant Booking : en quoi sont-ils semblables et en quoi sont-ils différents ?

In English. En español.

trivago Express Booking, Book on Google et TripAdvisor Instant Booking

Quel objectif poursuit-il ?
Améliorer l’expérience de l’utilisateur et par conséquent augmenter la conversion en éliminant la possible perte (clients qui ne convertissent pas) qui se produit en se rendant sur le site internet de l’OTA ou de l’hôtel lui-même.
Puis-je « connecter » ma vente directe ?
Oui, au travers d’un partner qui dispose de l’intégration requise.
Est-ce un espace réservé exclusivement au canal direct ?
Non. Les OTA y ont également accès.
Quel est son coût ? S’agit-il de CPC ou de CPA ?
TripAdvisor Instant Booking ne propose qu’un modèle CPA (commission) de deux types : 12% (garantit au moins 25% de visibilité) ou 15% (garantit au moins 50% de visibilité).

Book on Google ne suppose pas de frais supplémentaire, même si pour le mettre en place une campagne active sur Google Hotel Ads est nécessaire, et représente un coût que ce soit dans son format CPC (coût par clic) ou CPA (coût par action ou commission) qui s’échelonne de 10% à 50% (selon votre choix).

trivago Express Booking n’entraîne pas non plus de coût supplémentaire, même si pour le mettre en place, une campagne active sur trivago est nécessaire, et représente un coût basé sur le modèle CPC (coût par clic).

Si je ne participe pas avec mon canal direct, les OTA le feront-elles ?
 

Étant donné qu’il n’existe qu’une entrée unique de « Book on TripAdvisor », si vous ne participez pas, les OTAs, elles, le feront; Booking.com et, plus récemment, Expedia, suite à son intégration, étant les plus agressives.

Sur Book on Google et trivago Express Booking, la question n’est pas primordiale. Les OTA peuvent l’utiliser indépendamment de ce que vous faites, vous.

Où s’effectue la réservation ? Le client sait-il qu’il est en train de réserver au travers du canal direct ?
TripAdvisor et Google mettent en avant la collaboration avec le canal auquel ils se connectent (OTA ou site internet de l’hôtel) et le font clairement même s’ils lui donnent une importance moindre. Le client est conscient de cette collaboration mais également qu’il est en train de réserver sur TripAdvisor ou sur Google.
botabog
trivago, en revanche, met beaucoup plus en avant l’image du canal en réduisant l’importance de sa propre marque et en montrant au client qu’il est en train de réserver directement sur le canal. Dans le cas des OTA et des chaînes, le logo de ces entités se démarque et dans le cas des hôtels, leur nom est affiché directement.Ayre hoteles - Express Booking by trivago 
Une fois la réservation commencée, le client peut-il se rendre sur le site internet de l’hôtel?
 

Google et TripAdvisor : Non. Le client peut uniquement terminer la réservation sur Book on Google et Instant Booking.

trivago : oui, le client peut se rendre sur le site internet de l’hôtel et y terminer la réservation s’il préfère.

fenetre

À qui est le client ? à l’hôtel ou au méta-moteur ?
Aussi bien Google, que trivago et TripAdvisor jouent un rôle de facilitateurs de réservations et fournissent à l’hôtel les données du client. Mais le traitement de ces données est différent. Tandis que TripAdvisor et Google les conservent également, trivago les efface une fois qu’il les a communiquées à l’hôtel (à moins que le client l’accepte expressément). C’est pourquoi, on pourrait dire que le client appartient aux deux dans le cas d’Instant Booking et de Book on Google mais seulement à l’hôtel dans le cas de trivago Express Booking (à moins que le client accepte de conserver ses données sur trivago et devient, par conséquent, un client de ce dernier).

trivagoaccount

Qui envoie la confirmation de réservation au client ?
Toujours le canal. S’il s’agit de votre vente directe, le client recevra un e-mail de réservation directe.

TripAdvisor et Google envoient une brève confirmation de la réservation mais beaucoup moins détaillée que celle du canal.

trivago n’envoie jamais aucun e-mail.

S’agit-il d’un canal de plus dans votre channel mix ?
Non. Il s’agit d’un facilitateur de réservations de vos canaux existants. Ce n’est pas un canal en lui-même.
S’est-il converti en OTA ?
Instant Booking: Oui, bien qu’avec plusieurs nuances.

Book on Google: Non, bien qu’avec des nuances.

trivago: Non. Sur les trois exemples, c’est sans doute celui qui ressemble le moins à une OTA.

Dois-je participer ?
Essayez, mesurez et prenez la décision de poursuivre ou non. Ne pas participer sans avoir essayer est une erreur.

Conclusion

trivago Express Booking, Book on Google et TripAdvisor Instant Booking partagent le même objectif (augmenter la conversion et la rentabilité des campagnes), mais ils le font en suivant des stratégies très différentes. Nous pourrions débattre longtemps pour savoir quel est le meilleur modèle et s’il est bon ou non pour l’hôtel. La réalité est toute autre et confirme une fois de plus que la vente directe, à notre grand regret, devient chaque jour un peu plus compliquée.

Nous ne devons pas nous habituer à cohabiter avec des géants comme Google, trivago et TripAdvisor mais apprendre à les utiliser intelligemment dans le but d’améliorer les bénéfices de l’hôtel et de réduire la dépendance face aux OTA.

Le défi est toujours d’actualité : la lutte des OTA pour défendre leur modèle, être capable d’améliorer la rentabilité en déplaçant les ventes des OTA vers le canal direct en dépit des coûts engendrés par Google, trivago et TripAdvisor. Chez Mirai, nous croyons que cela est possible mais nous savons également qu’il ne suffit pas de connecter votre moteur et d’attendre que les réservations arrivent. La clé réside à nouveau dans le fait de posséder la meilleure technologie, de la combiner à une bonne stratégie et de la mettre en place avec habileté.

 

Article lié: 

trivago Hotel Manager Blog: Pablo Delgado, dirigeant de Mirai, parle de trivago Express Booking

Laisser un commentaire