Articles portant le tag : méta-moteurs

Google free booking links : après les avis, les chiffres arrivent

In Englishen español, em português.

Le 9 mars dernier, Google a annoncé le lancement des free booking links. Il s’agit sans aucun doute du mouvement le plus important de l’entreprise de ces derniers temps, ce qui ravive l’éternel débat sur la stratégie de la compagnie dans l’écosystème des voyages online.

free booking links selon Mirai

Huit semaines après le lancement, le brouillard des avis s’est dissipé grâce à une nouvelle variable dont nous ne disposions pas auparavant : les données. Nous nous sommes immergés dans les profondeurs de notre base de données en comparant les huit semaines depuis le lancement (9 mars – 4 mai) avec les huit semaines antérieures (12 janvier – 9 mars).

Les domaines de l’étude et le résumé sont :

  • La part de free booking links (FBL pour les besoins de cet article) représente en moyenne 17% des clics et 11% des ventes.
  • Les principaux KPI hôteliers comme ADR, séjour moyen ou valeur moyenne de réservation, ne présentent pas de variations face aux liens payants.
  • Le taux de conversion des liens payants est supérieur de 64% à celui des FBL.
  • Les FBL apportent entre 0,84% et 4,32% de revenus incrémentaux au canal direct des hôtels.
  • Jusqu’à maintenant, nous n’avons constaté aucun impact important sur le taux d’impressions (Impression share) des campagnes payantes.

Sans plus tarder, voyons l’analyse.

Débutons par un peu de contexte : Position des free booking links

Il est important de remarquer que les FBL ne sont présents qu’à l’intérieur de la fiche My Business (travel) de l’hôtel et non à d’autres emplacements comme search, maps et le reste de travel.

free booking links my business selon Mirai

Comme l’explique Google dans sa documentation, Hotel Ads ne sépare ses métriques qu’en deux catégories mais, malheureusement, l’emplacement n’est pas l’une d’elles.

  • Natural Search ou localuniversal : l’utilisateur a trouvé l’annonce ou le FBL au moyen d’une recherche, en principe sur google.com.
  • Recherche sur une carte ou mapresults: l’utilisateur a trouvé le lien de la réservation au travers de maps.google.com.

Au vu de ces éléments, si nous effectuons un comparatif de toutes les données disponibles, c’est comme si nous comparions « des poires avec des pommes » car les FBL n’apparaissent ni sur maps ni dans les résultats de recherche. Pour éviter ce problème, et « isoler » les données de My Business, nous définissons trois scénarios différents comme les étapes d’un entonnoir (funnel) :

  • Toutes les données agrégées, en combinant tous les emplacements.
  • Éliminer maps, en profitant du fait que Google les identifie clairement dans ses métriques.
  • Seuls les utilisateurs qui ont choisi des dates spécifiques (selected dates), en éliminant ceux qui ont gardé les dates par défaut présélectionnées par Google, en supposant que ces utilisateurs se trouvent plus bas dans l’entonnoir et, par conséquent, il est plus probable qu’ils atterrissent sur My Business.

La part de clics et de ventes des FBL est respectivement de 17 et de 11%

part free booking links selon Mirai

Bien que nous ayons besoin d’un chiffre pour établir une conclusion, en réalité, la part de FBL dépend du lieu de l’entonnoir où se trouve l’utilisateur. Ces 17 et 11% représentent le meilleur scénario car il établit un comparatif « juste ». Cependant, plus on se trouve haut dans l’entonnoir, plus le pourcentage de part gagnée est faible.

Une autre conclusion importante est que la part de clics sur les FBL est étroitement liée au taux d’impressions des campagnes payantes existantes (nombre d’impressions qui sont reçues dans les annonces en comparaison avec le nombre total qui pourrait être reçu). Ce qui a beaucoup de sens.

  • Moins les campagnes payantes auront de visibilité, plus la part de FBL sera élevée. A une extrémité, les hôtels qui n’avaient pas de campagnes payantes actives, ont rapporté une part de FBL de 100%, bien entendu.
  • Sur les hôtels aux taux d’impression très élevés, la part de FBL était inférieure. A l’autre extrémité, les hôtels qui ont un taux d’impression proche des 100%, ont obtenu la part de FBL la plus basse (13%).

impression share selon Mirai

Les campagnes payantes sur Hotel Ads convertissent les clics en réservations à un taux 64% supérieur à celui des FBL

Avant de nous mettre à comparer les KPI comme l’ADR ou le taux de conversion, nous avons dû épurer et disséquer les données, et ainsi identifier les situations dans lesquelles les deux options étaient présentées à l’utilisateur : les annonces et les liens gratuits.

annonces liens organiques Mirai

En revanche, les chiffres seraient biaisés par les hôtels qui détiennent une part de FBL supérieure (dû au fait qu’ils ne sont pas présents dans les annonces), ce qui complique le comparatif réel. C’est pourquoi, nous avons choisi des hôtels et des marchés avec un taux d’impressions supérieur à 90%, ce qui garantit que les deux modalités auront été présentées à l’utilisateur la plupart du temps. Les données révèlent certains résultats attendus mais aussi une surprise intéressante.

différence free booking links paiement Mirai

  • Il n’existe pas de différences notables entre l’« ADR », le « séjour moyen » et, par conséquent, la valeur moyenne de réservation. Des données qui ont en principe ont tout à fait leur sens.
  • L’élément distinct porte sur le taux de conversion qui, dans les campagnes payantes, se relève 64% supérieur aux FBL. De même, sur certains marchés comme les États-Unis, nous avons noté de plus grandes différences. Voyons ci-après quelques raisons qui peuvent provoquer cette différence sur la performance :
    • Emplacement privilégié des campagnes payantes en comparaison avec les liens gratuits.
    • Une information plus importante et de meilleure qualité tend à favoriser la conversion. Des informations comme la politique d’annulation, les régimes ou les services mis en avant comme le Wifi, ne sont présents que dans les liens payants.
    • Aspect plus attractif grâce aux photos des chambres. Une caractéristique unique également des annonces.
    • 4 espaces disponibles par rapport à un grand nombre dans la section gratuit, ce qui réduit l’impact des disparités provoquées par les OTA. En d’autres termes, la probabilité qu’une OTA apparaisse avec un tarif inférieur est supérieure lorsque le client clique sur « voir plus de tarifs ».

conversion rate

FBL : ventes incrémentales de 0,84% à 4,32%

Parmi toutes les questions que nous nous posions, la plus intéressante est probablement celle de savoir jusqu’à quel point les nouveaux liens gratuits représentent une nouvelle vente et ne cannibalisent pas celle qui existe dans les campagnes payantes.

Notre première approche a été de nous focaliser sur les hôtels qui n’avaient pas de campagnes actives au moment du lancement des FBL. Ces hôtels sont très représentatifs, puisqu’ils n’avaient, évidemment, pas de clics ni de ventes qui proviennent de Hotel Ads. Cela nous a donc permis de réaliser une analyse de manière simple et explicative. Pour ce groupe d’hôtels, voici les conclusions :

  • 28% des hôtels activés ont obtenu au moins une réservation à partir des FBL, ce qui suppose une augmentation moyenne des ventes de 11,1%.
  • Cependant, pour être statistiquement exacts, nous devons prendre en compte tous les hôtels actifs sur cette nouvelle modalité et pas seulement ceux qui ont obtenu des réservations. Si nous considérons donc tous les hôtels, les FBL ont représenté en moyenne une augmentation des ventes de 4,32%.

Serait-il correct de considérer ces ventes supplémentaires comme des ventes incrémentales ? À dire vrai, nous sommes assez à l’aise pour l’affirmer, puisque ces hôtels n’avaient pas de campagnes payantes préalables. Nous devons néanmoins préciser que nous parlons toujours de vente incrémentale pour le canal direct et jamais de « revenus totaux incrémentaux ». En d’autres termes, chaque nouvelle réservation de FBL est une réservation de moins qui provient d’une OTA.

Nous poursuivons l’analyse avec un second groupe d’hôtels qui, cette-fois, ont des campagnes actives sur Hotel Ads. Pour ces hôtels, et depuis le 9 mars, deux options étaient présentées à l’utilisateur pour choisir le canal direct (paiement et gratuit).

Nous avons mesuré la part de ventes issues des campagnes payantes de Google Hotel Ads, avant et après le lancement des FBL. Nous avons obtenu ultérieurement une part totale en additionnant les deux modalités.

  • La part des campagnes payantes est restée constante.
  • Les FBL ajoutent en moyenne 0,84% de ventes.
  • Comme il est impossible de définir s’il y a ou non cannibalisation, oui nous pouvons affirmer que la somme des deux modalités est supérieure depuis le lancement des FBL.

part campagnes paiement Mirai

Comment rapprochons-nous la différence entre 0,84% et 4,32% d’augmentation ?

  • Pour les hôtels qui n’avaient pas de campagnes, les FBL représentent une visibilité incrémentale à un emplacement où ils n’apparaîtraient pas autrement. En revanche, pour les hôtels qui ont des campagnes payantes, les FBL leur apportent « seulement » une légère visibilité supplémentaire grâce à une seconde entrée dans les résultats du méta-moteur. Il est totalement logique que l’incrémentalité soit très inférieure à celle du premier groupe d’hôtels.
  • Dans ce second groupe, les FBL agissent visiblement comme « matelas » ou « filet de sécurité » dans les cas où ils ont perdu l’enchère et où ils sont restés en dehors de la section payante.

Pour rapprocher les deux chiffres, nous pourrions réaliser la vérification de sécurité suivante : supposons un hôtel qui, en raison d’une enchère insuffisante, reste en dehors des positions payantes dans 20% des cas. Pour cet hôtel, l’augmentation de ventes des FBL était de 4,32%. Si nous multiplions les deux chiffres (20% x 4,32% = 0,86%), nous obtenons un chiffre très similaire à celui de 0,84% observé chez le premier groupe.

Pour le moment, nous n’avons détecté aucun impact négatif sur le taux d’impression des campagnes existantes

Il est certain que nous attendions un impact négatif sur le taux d’impressions, cependant, nous n’en avons constaté aucun pour le moment. En fait, il a en réalité augmenté de 1,3%. Nous avons détaillé les données par marché d’origine sans trouver non plus aucune différence significative. Ce résultat inattendu pourrait s’expliquer par :

  • Un comparatif « injuste » puisque nous comparons deux périodes distinctes au cours d’une même année. Aussi bien la saisonnalité que la volatilité de la demande provoquée par la pandémie font que le comparatif n’est pas d’égal à égal.
  • La diminution des taux d’annulation. Depuis le début de la pandémie, la plupart des hôtels ont remplacé leurs campagnes CPC (côut par clic) par des campagnes de commission par séjour. Dans ce modèle de commission, les annulations affectent directement la part d’impressions. Plus le taux d’annulation sera bas, plus l’estimation des revenus de Google sera élevée et, par voie de conséquence, l’enchère finale de l’hôtel. Bien que les taux d’annulation de ces trois derniers mois continuent d’être élevés en raison de la crise de la Covid, ils ont connu une baisse significative par rapport aux mois antérieurs.
  • Peut-être est-il trop tôt pour voir des réactions de la part des OTA en matière d’augmentation de leurs enchères, quelque chose qui ferait sans aucun doute augmenter les enchères moyennes. Pour le moment, ce n’est qu’une hypothèse en l’absence de données à l’appui. Devons-nous attendre une hausse des CPC moyens ? Bien que nous n’ayons pas encore de données, tout tend à dire que oui. C’est néanmoins le temps (et les données) qui nous le diront.

Conclusions

Le lancement des free booking links a été, sans aucun doute, une grande opération de la part de Google qui, une fois de plus, a secoué l’écosystème des voyages online, et particulièrement, celui des méta-moteurs, en apportant au canal direct plus d’options pour concurrencer les OTA. Bien que huit semaines représentent peu de temps, c’est néanmoins une période suffisante pour tirer des conclusions basées sur des données et pas seulement sur des avis.

Nous recommandons à chacun des hôtels actifs sur FBL d’analyser ses propres chiffres sur Google Analytics et nous les invitons à en tirer leurs propres conclusions. Si vous ne disposez pas de ces données, n’hésitez pas à les demander à votre partenaire d’intégration. Chez Mirai, nous étiquetons les FBL différemment pour que vous puissiez les différencier facilement sur votre console d’Analytics.

Les hôtels qui ne sont pas encore présents sur free booking links peuvent contacter un des partenaires d’intégration de Google pour pouvoir bénéficier de cette visibilité, de ce trafic et de revenus incrémentaux et gratuits. Chez Mirai, nous pouvons vous aider à intégrer votre établissement sur Google Hotel Ads et sur free booking links, que vous disposiez ou non de notre moteur de réservations.

Pour plus de renseignements sur la manière de développer votre canal direct sur les méta-moteurs, cliquez ici ou contactez-nous à l’adresse : metasales@mirai.com

Free booking links ou liens de réservation gratuits sur Hotel Ads : tout ce que vous avez besoin de savoir

In Englishen españolem português.

google hotel ads free booking links selon Mirai

[Mise à jour de mai 2021 : Huit semaines après son lancement, nous avons publié une étude contenant des données et des conclusions sur l’impact des liens de réservation gratuits de Google.]

Google vient d’annoncer le lancement de « free booking links » ou liens de réservation gratuits sur Google Hotel Ads. Jusqu’à présent, Hotel Ads était une vitrine 100 % payante où seuls les canaux qui enchérissaient avaient le droit de figurer. Ce n’est plus le cas. Les liens de réservation gratuits, ou résultats “organiques”, signifient que les hôtels peuvent apparaître dans Hotel Ads sans avoir l’obligation d’enchérir. En d’autres termes, il est possible d’utiliser Hotel Ads gratuitement.

Les liens de réservation gratuits s’affichent juste en-dessous des annonces payantes. Google fait la différence entre les “Annonces – Options de nos partenaires ” et “Toutes les options”.

Google free booking links selon mirai

Cette structure correspond étroitement à la traditionnelle et très efficace page de résultats de recherches (SERP), dans laquelle la partie supérieure de la page est réservée aux annonces payantes, les résultats organiques s’affichant à la suite. Sur les annonces des hôtels, les listes “organiques” sont désormais appelées des liens de réservation gratuits (free booking links).

Google hotel ads new layout SERP selon mirai

Quel est le nombre d’entrées qui s’affichent dans les résultats des liens de réservation gratuits ?

Les résultats varient, mais on peut supposer qu’il y aura entre un et dix résultats. Si vous cliquez sur l’option “Afficher d’autres tarifs à partir de xx€”, les options correspondant à vos critères s’affichent, sans limite du nombre d’entrées.

Quel est le nombre d’entrées qui s’affichent dans la partie supérieure ?

Ce nombre varie lui aussi, mais nous avons observé un espace d’une à quatre annonces.

Les liens de réservation gratuits s’affichent–ils aussi dans Google Maps ?

Jusqu’à présent, nous avons seulement observé ces nouveaux liens organiques dans la page des résultats de Google Travel. Nos essais sur Maps n’ont rien donné.

Que dois-je faire pour apparaître dans ces liens de réservation gratuits de Hotel Ads ?

Vous devez posséder un profil de Google My Business vérifié et mis à jour (Google a publié un guide à ce sujet au mois d’août), et vous devez aussi avoir un partenaire d’intégration qui vous connecte à Hotel Ads (c’est un processus simple). Votre hôtel sera inclus dans le flux du partenaire d’intégration et apparaîtra dans les liens de réservation gratuits, mais la condition est de passer par un partenaire d’intégration.

Ai-je l’obligation d’être actif dans le cadre d’une campagne payante pour que les résultats s’affichent dans les liens de réservation gratuits ?

Non. Vous pouvez figurer dans les liens de réservation gratuits sans aucune campagne active. En d’autres termes, vous pouvez bénéficier gratuitement de Hotel Ads.

Google hotel ads for free mirai

Je ne suis pas connecté à Google Hotel Ads. Quelles sont mes options ?

Google a publié une longue liste de partenaires d’intégration actifs. Mirai est l’un d’entre eux, et nous sommes fiers de vous proposer une intégration complète, avec ces caractéristiques telles que les photos des chambres, la compatibilité avec tous les filtres disponibles (différentes occupations, annulation flexible), les « Room Bundles » (groupes de chambres) et la fonctionnalité Book on Google (BoG), pour ne citer que ces options.

Est-ce que la même information est affichée dans les sections payantes et les liens de réservation gratuits ?

La section payante contient de nombreuses informations, par exemple les photos des chambres, les politiques d’annulation, call outs, le logo, les occupations et tous les tarifs et types de chambres.

Google hotel ads information paid Mirai

La section “organique” est plus simple et contient moins d’informations. Elle affiche le logo, l’étiquette “site officiel”, l’occupation, la politique d’annulation et le prix.

Google information organic Mirai

Quel est l’ordre des résultats dans la section des liens de réservation gratuite ?

Habituellement, Google évalue la qualité de l’intégration (caractéristiques techniques), la compétitivité du prix par rapport aux autres canaux (ou enchérisseurs) et le taux de conversion du canal. Au cours des prochaines semaines, nous testerons les variables qui ont un impact sur cet ordre, mais pour le moment, il est trop tôt pour en tirer des conclusions.

Dans tous les cas, un nouveau débat sur le SEO dans Hotel Ads se profile et promet d’être passionnant.

Est-ce que les filtres ont un impact sur les résultats des liens de réservation gratuits ?

Oui. Les résultats des liens de réservation gratuits, tout comme ceux des annonces payantes, sont impactés lorsque vous appliquez le “filtre d’occupation” ou le “filtre d’annulation gratuite“. Ici encore, il est crucial d’avoir une intégration robuste avec Hotel Ads pour tirer au maximum parti de toutes les nouvelles caractéristiques lancées par Google.

Google hotel ads filters affect Mirai

Sera-t-il possible de différencier le trafic des sections « payantes » et des liens de réservation gratuits dans Google Analytics ?

Google permet de faire cette différenciation. Toutefois, votre partenaire d’intégration doit travailler pour lui faciliter la tâche. Comment ? En adaptant le deeplink à votre site Web pour déterminer quand le trafic provient de la nouvelle section des liens de réservation gratuits, à l’aide de techniques comme If-Ad-Click ou If-Hotel-Campaign. Si votre partenaire d’intégration ne met pas en place ce dispositif pour vous, tout le trafic en provenance de ces liens “organiques” sera étiqueté dans Google Analytics comme s’il s’agissait de liens payants.

Mirai a adapté son intégration et a personnalisé les variables “source” et “medium” pour que les résultats soient clairs dans Google Analytics.

mirai trafic source medium

De plus, nous enregistrons tout ce trafic depuis déjà longtemps. Vous pouvez télécharger dans notre tableau de bord Mirai Metasearch un rapport sur les réservations qui indique toutes les informations détaillées sur ces réservations, notamment la source et le medium : liens de réservation payants ou gratuits.

Quel va être l’effet de cette section des liens de réservation gratuits sur les enchères et sur les CPC des sections payantes de Hotel Ads ?

Il est encore trop tôt pour le savoir. Les premières positions seront indéniablement plus compétitives, ce qui peut se traduire par des CPC (coût par clic) plus élevés. Toutefois, le fait de disposer de liens gratuits dans la section organique pourrait aussi compenser cette augmentation des CPC. Il convient donc d’attendre et d’observer.

Est-ce que je dois m’attendre à une augmentation du volume et des réservations avec les nouveaux liens de réservation gratuits ?

Il est encore trop tôt pour répondre à cette question, et nous ne pouvons donc pas vous le garantir. D’un côté, vous aurez davantage de trafic du fait de ce nouveau positionnement de votre canal direct. D’un autre côté, cette nouvelle entrée peut éventuellement cannibaliser le trafic provenant de la section payante. En résumé, nous dirions que vous devriez constater une hausse du trafic et des réservations en général. Cela dit, nous en saurons plus au fur et à mesure que nous utiliserons l’outil.

Quel est le pourcentage de trafic “gratuit” et “payant” à prévoir sur le trafic total ?

Jusqu’à présent, nos données indiquent qu’environ 3 % du trafic total provenait de ces nouveaux liens gratuits au cours des dernières semaines. Cependant, nous ignorons quel pourcentage d’utilisateurs a vu cette nouvelle section et pour quels hôtels. Par conséquent, ces 3 % sont une estimation prudente. Nous suivrons de près ces données au cours des semaines à venir.

Conclusion

Google accorde une grande attention à l’amélioration de la recherche d’hôtels sur Google, non seulement pour offrir une meilleure expérience utilisateur, mais aussi pour proposer aux annonceurs un plus grand nombre d’optimisations pour leurs campagnes. Pour les hôtels et le canal direct, tout changement de ce produit représente une nouvelle opportunité de concurrencer les OTA et de diriger une plus grande part de trafic vers le direct. En tant qu’hôtelier, il est crucial pour vous de faire attention à deux choses : ajouter ces outils à votre activité principale et en exploiter tout le potentiel, et trouver un partenaire d’intégration optimal pour vous aider à mettre en œuvre ces pratiques recommandées.

Vous avez envie d’en savoir plus sur les liens de réservation gratuits dans Hotel Ads ? Visitez Mirai Metasearch ou contactez-nous sur metasales@mirai.com

Mirai sélectionne Koddi pour aider les hôtels à être plus compétitifs sur les méta-moteurs

In English, en españolem português.

Les méta-moteurs se sont développés pour devenir l’un des plus importants canaux de marketing digital en 2019, avec une trajectoire de croissance supérieure à celle des traditionnels Ads. L’écart s’est encore creusé en 2020, car, en raison de la crise de la Covid-19, les hôtels ont déplacé une grande partie de leurs investissements en CPC vers les modèles à la commission disponibles sur les metas, tels que la commission par séjour de Google ou CPS (anciennement connu sous le nom de GHACP) ou encore le programme de trivago en CPA, récemment lancé. Nous nous attendons cependant à ce que ce mouvement soit inversé une fois que nous aurons surmonté cette crise.

Mirai + Koddi

Indépendamment du modèle d’enchère, ce qui est certain, c’est que les méta-moteurs sont là pour perdurer et qu’ils resteront un canal crucial lorsque la demande reprendra. Mais supposer qu’il suffit de s’y connecter pour que cela fonctionne est une idée fausse, bien que courante, et qui peut expliquer que les investissements soient moins efficaces. Les metas nécessitent un machine learning très sophistiqué, une automatisation et une gestion spécialisée. Malheureusement, il ne s’agit pas simplement d’un “plug and play” et les hôtels qui travaillent de cette manière peuvent perdre en rentabilité parce que leurs investissements ne sont pas correctement gérés.

“Les hôteliers comprennent que les méta-moteurs sont la voie la plus importante pour canaliser la demande”, déclare Alexander Steenbakkers-Noffke, PDG de Koddi. “Dans le passé, la complexité et l’investissement technologique autour de l’optimisation ont placé la barre très haute pour interagir avec ce canal. Mais on est compétitif lorsque l’on travaille efficacement l’optimisation sur Google, TripAdvisor, Trivago, Kayak, etc. Koddi est ravi de travailler avec un leader du secteur comme Mirai pour offrir cet avantage concurrentiel à ses clients. »

Koddi Mirai metasearch

Pour mettre en œuvre une stratégie réussie sur les méta-moteurs, les hôtels doivent avoir des connaissances avancées sur la manière de les gérer ou trouver le bon partenaire pour aborder et exécuter correctement chacun des aspects suivants :

  1. Service
  2. Connectivité
  3. Optimisation des enchères

En ce qui concerne le premier point, Mirai est une société de services et nous nous concentrons sur la satisfaction des besoins de nos clients (en travaillant en étroite collaboration avec eux), en les conseillant et en leur donnant des lignes directrices sur la manière d’améliorer leurs performances sur les metas.

En second lieu, nous disposons de la meilleure solution de connectivité grâce à des intégrations avec les principaux méta-moteurs (Google Hotel Ads, trivago, Tripadvisor, Kayak et Skyscanner), compatibles avec toutes les caractéristiques particulières de chacun pour pouvoir en tirer le meilleur parti, comme ces 15 best practices de Google Hotel Ads et les leviers d’enchères. Notre intégration avec les metas redirige les utilisateurs vers n’importe quel moteur de réservations, qu’il s’agisse du nôtre ou d’un moteur tiers.

Enfin, le troisième élément décisif pour que la stratégie fonctionne est la définition d’une stratégie d’enchères adéquate. Pour de nombreux hôtels, les modèles de commission pourraient servir à établir une référence de base. Toutefois, il est possible d’améliorer la portée et l’efficacité grâce à la meilleure technologie de marketing disponible, en tirant un profit maximum de chaque euro investi. Chez Mirai, notre approche est double. D’une part, nous disposons d’une grande équipe d’experts en metasearch qui maîtrise les enchères, et d’autre part, grâce à notre technologie comme le dashboard de Mirai Metasearch pour prendre les meilleures décisions.

Cependant, si nous voulons vraiment exceller dans l’optimisation des enchères, nous avons besoin des meilleurs outils d’automatisation et d’intelligence artificielle du marché, comme la solution Enterprise de Koddi. A partir d’aujourd’hui, Mirai dispose de la plateforme Koddi Enterprise pour maximiser la visibilité des hôtels sur les metas, en générant plus de réservations et en améliorant le retour sur investissement en marketing.

Notre équipe marketing s’appuiera sur les solutions Koddi pour :

  • Créer des campagnes sur les meta-moteurs en utilisant la meilleure technologie
  • Profiter d’algorithmes d’enchères avancés, qui peuvent être personnalisés pour s’adapter aux objectifs de campagnes des clients
  • Utiliser des indicateurs granulaires tels que les données sur la compétitivité des prix, taux d’occupation, taux d’annulation, audiences, etc.. pour améliorer les stratégies d’enchères
  • De manière générale, profiter de toutes les opportunités disponibles et les exploiter pour maximiser les réservations et les revenus avec un maximum d’efficacité.
  • Créer des rapports personnalisés sur les programmes de meta-moteurs des clients pour comprendre l’impact des campagnes à tous les niveaux.
  • Accéder à des canaux complémentaires de commercialisation tels que Tripadvisor Sponsored Placements, Google Promoted Hotels, Trivago Sponsored Listings, Kayak Inline Ads, etc.

Je suis un client actuel du moteur de réservations Mirai ou de Mirai Metasearch, Comment puis-je bénéficier de Koddi ?

Notre équipe marketing s’appuie sur la solution Enterprise de Koddi pour automatiser et optimiser chaque euro que vous investissez. Cela signifie un retour sur investissement plus élevé et, dans de nombreux cas, un volume global de réservations plus important, avec, en plus, une valeur plus élevée de celles-ci.

Je souhaite gérer moi-même la solution Enterprise de Koddi, puis-je le faire ?

Non. Le produit Enterprise de Koddi est conçu pour les grands groupes hôteliers et les méta-moteurs qui disposent d’une équipe d’analystes hautement qualifiés pour gérer les campagnes et qui se forment en permanence sur les méta-moteurs et leurs évolutions sur le marché. Mais c’est le rôle que l’équipe Mirai jouera à votre place, en assurant une gestion optimale dans le but d’obtenir un retour sur investissement maximal.

Grâce à cette collaboration, vous pourrez utiliser la technologie de Koddi par l’intermédiaire de l’équipe de Mirai, qui a reçu une formation approfondie et utilise Koddi Enterprise depuis 12 mois avec certains comptes sélectionnés.

Cependant, vous aurez toujours un accès complet à vos campagnes et à vos performances dans notre console Mirai Metasearch.

Je suis une grande chaîne hôtelière ayant un accès direct à la version Enterprise de Koddi. Puis-je utiliser Mirai comme partenaire d’intégration ?

Oui, notre intégration avec les méta-moteurs est entièrement compatible avec la solution Enterprise de Koddi.

Vais-je payer plus cher maintenant que Mirai va utiliser Koddi ?

L’ajout de la technologie Koddi est facultatif. Vous pouvez rester comme vous êtes maintenant, surtout si tous vos investissements sont sur des modèles de commission.

Pour ceux qui souhaitent travailler avec Koddi Enterprise, cela supposera un coût supplémentaire. Contactez votre Account Manager pour plus de détails.

Je souhaite en savoir plus sur cette nouvelle collaboration entre Mirai et Koddi, que dois-je faire ?

Contactez votre Account Manager, il vous donnera plus de détails.

Si vous ne travaillez pas encore avec Mirai, vous pouvez nous contacter à l’adresse metasales@mirai.com.